Le club

Qui sommes-nous ?

Niji-Kan Karaté-Do est un club de karaté LGBTQI+ (lesbien, gay, bi, trans, queer, intersexe) hétéro friendly. Il permet à tou·tes de pratiquer un art martial dans un esprit de bienveillance et de convivialité avec des personnes qui respectent toutes les différences, qu’elles soient liées notamment à l’orientations sexuelles, à l’identités de genres et à l’expressions de genre.

Créé il y a plus de 30 ans, générations après génération, notre association transmets ses valeurs de tolérance, de rigueur, d’entre-aide, de partage et d’inclusion sans pour autant se prendre au sérieux !

Chez Niji-Kan on fait du karaté sérieusement sans se prendre au sérieux 😊

Histoire du club

L’association Karaboom a été créée en 1993 par Oliver Wehlmann, un jeune Allemand venu s’installer à Paris et qui souhaitait continuer la pratique du karaté dans un club où il puisse être libre de parler et de vivre sa sexualité.

Devant l’absence de club LGBTQI+, Oliver Wehlmann n’a pas hésité à créer l’objet de ses désirs et à y donner les premiers cours. Au bout de quelques années, Oliver est reparti en Allemagne mais le flambeau a été repris par l’un de ses élèves, Alain Nottelet.  Devenu entre-temps Niji-Kan Karaté-Do, le club a grandi et a accueilli en 2003 Christian Lemesle, dont l’expérience va rapidement être mise à profit pour prendre en charge l’enseignement. En passant son diplôme d’instructeur, Christian a permis à Niji-Kan de rejoindre la Fédération Française de Karaté en 2005. L’équipe professorale s’est progressivement agrandie, d’abord avec Marie Bouard, élève depuis de nombreuses années, puis plus récemment avec Dylan Cherrier, qui a obtenu son diplôme d’instructeur en 2023.

Aujourd’hui, Niji-Kan c’est donc une équipe de quatre instructeur·trice·s diplômé·e·s et une quarantaine d’élèves chaque année.

Les entrainements

Le cours : comment ça se passe ?

La salle de cours du gymnase François Villon ouvre vers 19:30. Les élèves doivent être prêt·e·s vers 19:45 afin que le cours commence à 20:00. Les élèves disposent ainsi de quelques minutes de pratique individuelle avant le début effectif du cours. Les instructeur·trice·s présent·e·s pendant ce temps sont disponibles pour des conseils ou des précisions.

IMG_9649

Le cours commence par un salut collectif en cercle, assis à genoux (seiza) dans l’ordre des grades, et inclut quelques instants de méditation (mokuso). La méditation se pratique en fermant les yeux et en se concentrant sur sa respiration. Instructeur·trice·s et élèves se saluent mutuellement, et c’est le début de l’entraînement.

Le cours commence par un échauffement cardio-musculaire et articulaire de 15 à 20 minutes environ. Ensuite le cours de karaté proprement dit peut commencer : des exercices de kihon (techniques de base), katas (enchaînements stéréotypés) ou kumite (combat) sont proposés en fonction des jours et du moment de la saison. En début de saison les pratiquant·e·s sont divisé·e·s en deux groupes, selon le niveau de pratique. Au fil de la saison, la majorité des cours deviennent des cours tous niveaux.

À la fin du cours, la cérémonie de salut est semblable à celle du début du cours, mais inclut aussi le rappel des principes du dojo (dojo kuhn).

Le cours se termine à 21h45. Le gymnase doit être vide à 22h.

En cas de retard

Les élèves qui arrivent après le début du cours doivent s’échauffer discrètement sur les côtés. Ils ne peuvent intégrer le groupe que sur invitation de l’instructeur·trice ou à la courte pause entre la fin de l’échauffement et le début du cours proprement dit.

Passages de grade

ceinture

Deux à trois fois par an des passages de grade collectifs sont organisés pour permettre aux élèves de valider leur progression. Chaque grade est symbolisé par une ceinture de couleur différente.

Compétitions

Niji-Kan est avant tout un club loisir et les entraînements ne sont pas orientés vers la préparation de compétitions. Cependant le club peut organiser des compétitions internes ou participer à des interclubs ouverts à tous les niveaux afin de stimuler l’apprentissage.

Statuts et fonctionnement de l’association

Comme indiqué dans ses statuts, Niji-Kan a pour objet « la promotion, la diffusion et la pratique du karaté de loisir sans compétition et la réalisation de manifestations sportives et d’échanges culturels dans ce domaine en France et à l’étranger. Dans ce cadre, elle s’efforce de lutter contre toutes les discriminations fondées sur la race, l’orientation sexuelle, le choix politique ou la confession de ses adhérents ».

Les statuts de l’association peuvent être téléchargés ici : Statuts-Nijikan

Les statuts sont complétés d’un règlement intérieur qui précise notamment les règles de vie au dojo et certains points réglementaires.

Le règlement intérieur de l’association peut être téléchargé ici : Règlement_Interieur_Niji-Kan

Pour mener à bien ses objectifs et assurer son fonctionnement, Niji-Kan dispose d’un bureau élu chaque année par les adhérent·e·s de l’association lors de l’Assemblée générale ordinaire annuelle.

Le bureau a la charge de faire fonctionner l’association tout au long de l’année et de mener à bien les projets dans le cadre défini par l’Assemblée générale.

Pour la saison 2023-2024, les membres du bureau sont :

  • Président : Dylan
  • Vice-présidente : Marie
  • Trésorier : Romain
  • Trésorier adjoint : Fabien
  • Secrétaire général : Nicolas
  • Responsable pédagogique : Christian
  • Responsable communication : Ethan
  • Équipe convivialité : Jean-Charles et Joël
  • Référents TIP/Pôle Combat : Dylan et Nicolas
  • Responsables de mission : Laure, Stéphanie et Yacine

Le bureau peut être ponctuellement secondé dans ses missions par des chargés de projet.

Une association ne peut pas fonctionner sans l’énergie de ses adhérent·e·s, toutes les idées aussi bien que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !