Histoire du club

L’association Karaboom a été créée en 1993 par Oliver Wehlmann, un jeune Allemand venu s’installer à Paris et qui souhaitait continuer la pratique du karaté dans un club où il puisse être libre de parler et de vivre sa sexualité.

Devant l’absence de club LGBT à l’époque, Oliver Wehlmann n’a pas hésité à créer l’objet de ses désirs et à y donner les premiers cours. Au bout de quelques années, Oliver est reparti en Allemagne mais le flambeau a été repris par l’un de ses élèves, aujourd’hui professeur diplômé de l’association : Alain Nottelet.  Devenu entretemps Niji-Kan Karaté-Do, le club a grandi et a accueilli en 2003 Christian Lemesle, dont l’expérience va rapidement être mise à profit pour prendre en charge l’enseignement. En passant son diplôme d’instructeur, Christian a permis à Niji-Kan de rejoindre la Fédération Française de Karaté en 2005. Progressivement, Marie Bouard, élève depuis de nombreuses années, a aussi rejoint l’équipe professorale du club.

Aujourd’hui, Niji-Kan c’est donc une équipe de trois professeurs diplômés et une quarantaine d’élèves chaque année.